Monday, February 08, 2016

Lessons I learn each time I fly / Leçons apprises chaque fois que je prends l’avion

Lessons I learn each time I fly
To change your attitude
You need to change your altitude.
If you want to get above the clouds,
You have to gain altitude.
The higher is your altitude,
The more your perspective changes.
The things you used to see as big or huge
Gets smaller and smaller, dimmer and dimmer.
So, if you want to overcome your problems or difficulties,
Gain altitude in prayer, in the presence of God.
The closer you get to God in prayer,
The smaller your difficulties look
Until they completely disappear.
Once you reach the cruising altitude
And you are in cruising speed,
You do not realise the speed and the number of miles traveled
Until you come close to or reach your destination.
Usually when you are in cruising speed
You have the impression you are not moving
Or you are going nowhere,
Because all around you
You see the same stuff: an empty horizon.
But once you are getting closer to destination,
Things change,
You are getting again excited
Until you feel relief and great satisfaction.
So, gain altitude in prayer,
Pray, pray until you reach your goal.
--(9 January 2016)--

**
Leçons apprises chaque fois que je prends l’avion
Pour changer d’attitude,
Il faut changer d’altitude.
Si tu veux aller au-dessus des nuages,
Il faut prendre de l’altitude.
Plus haute est ton altitude,
Plus ta perspective change.
Les choses qui te paraissaient grandes ou énormes,
Deviennent de plus en plus petites et insignifiantes.
Donc, si tu veux surmonter tes problèmes ou tes difficultés,
Prends de l’altitude dans la prière et la présence de Dieu.
Plus tu seras proche de Dieu dans la prière,
Plus tes difficultés vont paraître petites et insignifiantes
Jusqu’à ce qu’elles disparaissent complètement.
Une fois que tu as atteint l’altitude de croisière
Et que tu es à la vitesse de croisière,
Tu ne te rends plus compte de la vitesse ni du nombre de kilomètres parcourus
Jusqu’à ce que tu approches ou que tu atteignes ta destination.
D’habitude lorsque tu en vitesse de croisière
Tu as l’impression que tu ne bouges pas,
Ou que tu ne vas nulle part,
Car tout autour de toi
Tu ne vois continuellement qu’une seule et même chose : un horizon vide.
Mais dès que tu es proche de ta destination,
Les choses changent,
Tu deviens à nouveau enthousiaste,
Jusqu’à ce que tu sentes le soulagement et une grande satisfaction.
Alors, prends de l’altitude dans la prière,
Prie, prie jusqu’à ce que tu atteignes ton objectif.
--(9 janvier 2016)--


Thursday, August 21, 2014

JEAN 3:16 / JOHN 3:16

JEAN 3:16 « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. »

CAR DIEUL’ÊTRE SUPRÊME
L’Immuable, l’Omnipotent, l’Omniprésent, l’Omniscient
Le seul être indispensable et qui n’a non plus besoin de personne
La source de toute vie et de toute bonne chose
Le seul dont la Parole est Oui et Amen

A TANT AIMÉL’AMOUR SUPRÊME
Amour, le mot le plus galvaudé, le plus mal compris
Et en même temps, le plus doux, le plus chanté
L’élément indispensable à la vie, qui lui donne un sens, un but, de l’énergie et de l’enchantement
L’élément sans lequel toute activité est vide de sens :
On peut vivre privé de beaucoup de choses, mais on ne peut pas vivre sans amour

LE MONDEL’INCLUSION SUPRÊME
L’amour divin est inclusif, il ne fait pas de discrimination
L’amour divin est offert à tous, mais malheureusement tous ne la reçoivent pas
L’amour divin ne s’impose pas, il s’offre ; par conséquent, il peut être accepté ou rejeté

QU’IL A DONNÉLA PREUVE D’AMOUR SUPRÊME
On peut donner sans aimer, mais on ne peut pas aimer sans donner
Le plus grand don et le véritable don est le don de soi

SON FILS UNIQUELE DON SUPRÊME
Jésus-Christ, le chemin, la vérité et la vie
Le seul médiateur entre Dieu et les hommes
Le seul nom par lequel nous pouvons être sauvés
Le seul sacrifice parfait et digne qui soit acceptable aux yeux de Dieu

AFIN QUE QUICONQUEL’OBJECTIF SUPRÊME
L’être humain, sans distinction de couleur de peau, d’ethnie, ou de classe sociale

CROIT EN LUILA CONDITION SUPRÊME
La seule condition du salut, mais sans compromis
Il ne suffit pas de croire, mais de croire en Jésus-Christ et en rien d’autre, comme par exemple : soi-même ; ses richesses ; ses capacités spirituelles, morales, intellectuelles, physiques ; sa famille ; ses relations privilégiées politiques ou sociales

NE PERISSE POINTLE DANGER SUPRÊME
L’enfer n’est pas une fable du Moyen-Âge, mais une réalité
Dieu n’aurait pas consenti à un si grand sacrifice si le danger n’était pas réel et extrêmement horrible

MAIS QU’IL AIT LA VIE ÉTERNELLEL’OFFRE SUPPRÊME
La vie éternelle ne consiste pas simplement en une vie sans fin.
C’est avant tout une qualité de vie exceptionnelle.
A quoi cela servirait-il d’avoir une vie éternelle pleine de souffrances et de frustrations ?
La vie éternelle est une vie de perfection

pleine de satisfaction et de félicité dans la présence glorieuse du vrai Dieu

***
***
JOHN 3:16 “For God so loved the world that He gave His only begotten Son, that whoever believes in Him should not perish but have everlasting life.”

FOR GOD—THE SUPREME BEING
The Immutable, the Omnipotent, the Omnipresent, the Omniscient
The only indispensable being and who does not need anyone
The life giver and the source of every good thing
The only one whose Word is Yes and Amen

SO LOVED—THE SUPREME LOVE
Love, the most hackneyed and the most misunderstood word
And at the same time, the sweetest and the most sung word
The indispensable element to life which gives it meaning, purpose, stamina and enchantment
The element without which any activity is void of meaning:
One can live deprived of many things, but one cannot live without love

THE WORLD—THE SUPREME INCLUSIVITY
God’s love is inclusive, it makes no discrimination
God’s love is offered to all, but unfortunately not all receive it
God’s love does not impose itself, it is offered; therefore, it can be accepted or rejected

THAT HE GAVE—THE SUPREME PROOF OF LOVE
One can give without loving, but one cannot love without giving
The greatest gift and the true gift is the giving of oneself

HIS ONLY BEGOTTEN SON—THE SUPREME GIFT
Jesus Christ, the way, the truth, and the life
The only mediator between God and men
The only name by which we can be saved
The only perfect and worthy sacrifice which is acceptable in the eyes of God

THAT WHOEVER—THE SUPREME OBJECTIVE
The human being, without distinction of skin color, ethnicity, or social class

BELIEVES IN HIM—THE SUPREME CONDITION
The sole condition for salvation, but without compromise
It is not enough to believe, but to believe in Jesus Christ and in nothing else, like for example: oneself; one’s riches; one’s spiritual, moral, intellectual, physical capacities; one’s family; one’s priviledged political or social connections

SHOULD NOT PERISH—THE SUPREME DANGER
Hell is not a tale of the Middle Ages, but a reality
God would not accept such a great sacrifice if the danger was not real and extremely horrible

BUT HAVE EVERLASTING LIFE— THE SUPREME OFFER
Everlasting life does not simply consist in a life without end.
It is first and foremost a quality of exceptional life.
What would be the point of having an eternal life full of suffering and frustrations?
The eternal life is a life of perfection full of satisfaction and bliss in the glorious presence of the true God

Thursday, January 23, 2014

HAÏTI, TERRE DU CHRIST / HAITI, LAND OF CHRIST

HAÏTI, TERRE DU CHRIST

Depuis l'âge de 17 ans, le moment de ma conversion, je prie et je pleure sur Haïti. Depuis 1995, j’invite tous les chrétiens haïtiens que je connais à se joindre à moi à un jour de jeûne et prière pour Haïti. Au départ, ce jour était fixé au 2 janvier ; puis, depuis le séisme de 2010, au 12 janvier. Après 29 ans d’absence, j’ai eu enfin le privilège de visiter le pays en décembre 2013 dernier pour constater par moi-même comment le Seigneur répondait à mes prières. Certes, les défis à affronter et les progrès à réaliser sont encore énormes pour ne pas dire colossaux, mais j’étais heureux de constater pour la première fois une dynamique de changement positif dans le pays, et cela à tous les niveaux et dans tous les coins du pays: niveaux spirituel, sécuritaire, sanitaire, de développement (électrification, réaménagement et construction de routes, d’hôpitaux, d’écoles, d’hôtels, d’aéroports, de centres sportifs, de bâtiments publics, d’églises…), etc. Le séisme de 2010 a été un catalyseur pour amplifier un réveil spirituel extraordinaire à travers tout le pays où les gens se convertissent par milliers. Les églises sont bondées de monde et se multiplient à profusion, non seulement dans les villes mais aussi dans les endroits reculés à la campagne. Les fidèles sont obligés d’arriver en avance à l’église (jusque parfois deux heures en certaines occasions) pour pouvoir trouver une place; autrement, c’est à l’extérieur qu’ils sont obligés d’assister au culte. Dans mon village natal, Dondon, des chrétiens se lèvent la semaine tous les matins à 4 heures pour prier et évangéliser de 5 heures à 6 heures. Et le plus extraordinaire, c’est que des gens se convertissent à ce moment de la journée en grand nombre. En outre, l’Evangile est annoncé par tous les médias qui existent : presse, radio, télévision (même la Télévision Nationale), à longueur de journée. Des amis missionnaires m’ont raconté que pendant 2 ans immédiatement après le séisme, ils n’ont pas entendu un seul son de vaudou. En vérité, bien que le vaudou ne soit pas encore tout à fait disparu du pays, Haïti n’est plus le pays du vaudou. Au rythme que va le réveil actuellement avec cette ferveur sans précédent, d’ici quelques années, une petite génération, le vaudou ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Je prie pour que le réveil actuel ne soit pas superficiel et temporaire, mais qu’il ait un impact profond et durable dans la population haïtienne. Durant ma très courte visite, deux semaines, j’ai pu constater que ce réveil avait déjà un impact positif sur l’atmosphère ambiante du pays et l’humeur des gens: lorsque l’on passe près des marchés, on n’entend plus les disputes comme autrefois ; même les anecdotes et les blagues ont changé de nature : le contexte n’est plus la sorcellerie et les histoires de haine et de frayeur, mais des histoires de prédicateurs avec leurs quiproquos, leur utilisation maladroite de la langue française ou de l‘Ecriture. Je prie aussi que la misère qui reste un problème majeur pour la très grande majorité des Haïtiens soit résorbée par la création d’emplois avec une rémunération correcte. Enfin, j’invite les amis d’Haïti à aller (re)découvrir le pays avec ses belles plages et ses paysages magnifiques (malgré une grande déforestation qu’on essaye enfin maintenant de combattre), ainsi que sa musique, sa littérature prolifique, sa peinture unique, sa sculpture, sans oublier l’humour exceptionnel haïtien et la saveur incomparable de la cuisine haïtienne avec des produits agricoles jusqu’à date 100% authentiquement biologique.

**

HAITI, LAND OF CHRIST

Since I was 17 years old, the moment of my conversion, I pray and weep over Haiti. Since 1995 I invite all the Haitian Christians that I know to join me in a day of prayer and fasting for Haiti. In the beginning, the day was set on the 2nd of January; and since the 2010 earthquake, on the 12th of January. After 29 years of absence, I had the privilege to visit the country last December 2013 to realize by myself how the Lord has answered to my prayers. Of course, the remaining challenges and the progress still to be made are huge, but I was happy to notice for the first time a dynamics of positive change in the country, at all levels and everywhere in the country:  spiritually, security-wise, sanitary-wise, development-wise (electrification, rehabilitation and construction of roads, hospitals, schools, hotels, airports, sport centers, public buildings, churches…), etc. The 2010 earthquake was a catalyst to amplify an extraordinary spiritual revival throughout the country where people get converted by the thousands. The churches are jam-packed with people and multiply plentifully, not only in the cities but also in the remotest areas in the countryside. The faithful are obliged to arrive much early to church (in some occasions two hours early) in order to have a seat; otherwise, they have to attend the service outside. In the village where I was born, Dondon, Christians wake up early at 4 o’clock every morning to pray and evangelize between 5 and 6 o’clock. And the most extraordinary thing is that people get saved in numbers during that moment of the day. Moreover, the gospel is being proclaimed through all the existing medias: press, radio, TV (even the National TV), throughout the day. Some missionary friends told me that during 2 years immediately after the earthquake, they did not hear any sound of voodoo. Truly, even though voodoo has not totally disapeared yet in the country, Haiti is no longer the country of voodoo. At the rate the revival is actually moving with this unprecedented fervor, a few years from now, in just one generation, voodoo will soon be nothing but a bad memory.

I pray that this revival is not simply superficial and temporary, but have a deep and long-lasting impact in the Haitian population. During my very short visit, two weeks only, I could notice that this revival had already a positive impact in the general atmosphere of the country and the mood of the people: when you go by the market places, you no longer hear quarrel sounds like before; even the nature of the anecdotes and jokes have changed: the context is no longer witchcraft and stories of hate and fright, but stories of preachers with their misunderstanding, their clumsy use of the French language or the Scripture. I pray also that the poverty which remains the major problem for the great majority of the Haitian people will be eliminated by the creation of well paid jobs. Finally, I invite the friends of Haiti to go and (re)discover the country with its beautiful beaches and landscapes (in spite of a great deforestation which is finally being tackled now), and also its music, its prolific literature, its unique paintings, its sculpture, without forgetting the exceptional Haitian humor and the matchless savor of Haitian cuisine made to date from 100% genuine organic agricultural products.

Sunday, June 03, 2012

Sila a Bondye beni, li beni nèt!

Sila a Bondye beni, li beni nèt!
Ou mèt sote ponpe, fè kòlè,
Joure, kritike, konplote,
Ou pa ka chanje anyen nan sa.
Olye ou mete ou kont li,
Pito ou mete ou avè l,
Konsa w’a montre kòman ou entelijan,
Kòman ou gen bon konprann.
(Li Nonb 23-24 w’a konprann)

Sunday, May 20, 2012

PRIÈRES POUR HAÏTI

Une prière pour le salut d’Haïti
Seigneur Jésus, mets à la tête d’Haïti des hommes et des femmes capables,
Sages, intelligents, remplis d’Esprit Saint ;
Des hommes et des femmes avec un cœur pur,
Qui t’aiment vraiment et qui aiment leurs frères et sœurs, et leur pays sans hypocrisie.

Seigneur Jésus, renouvelle le leadership haïtien,
Depuis le sommet de l’Etat,
En passant par toutes les autorités religieuses, civiles et politiques,
Jusqu’au chef de chaque foyer.

Seigneur Jésus, enlève de nos cœurs l’orgueil, la haine, la jalousie,
L’immoralité, la corruption et l’esprit de division.
Mets dans nos cœurs l’humilité, l’amour, la droiture,
L’esprit d’unité, d’entraide et d’encouragement.

Seigneur Jésus, pardonne, lave tout le sang versé,
Depuis avant l’indépendance de 1804 jusqu’à nos jours.
Enlève toutes les malédictions,
Et répand tes bénédictions spirituelles et matérielles.

Seigneur Jésus, quand tu nous auras bénis à tous égards,
Garde-nous de nous enorgueillir à nouveau,
Mais, aide-nous à toujours rester humbles devant toi
Et à devenir des modèles pour les autres nations.

Seigneur Jésus, chasse les ténèbres
Et que ta lumière brille sur Haïti
Et sur tous ses enfants.
Amen !

**

Une prière pour les leaders haïtiens
Seigneur Jésus, bénis le président de la république et toute son équipe.
Bénis toutes les autorités religieuses, civiles et politiques
Que toi-même tu as établies pour le bien du peuple.
Démasque et écarte tous les charlatans et ennemis du bien commun.

Seigneur Jésus, accorde à toutes les autorités que tu as choisies
Ta protection, ta sagesse et ton intelligence.
Renouvelle chaque jour leur force et donne-leur ta vision.
Accorde-leur de réussir dans tous les projets inspirés par toi.

Seigneur Jésus, lorsque nos leaders auront réussi,
Fais qu’ils n’oublient pas de te remercier
Et de te rendre toute la gloire.
Car toute bonne chose ne vient que de toi,
Et à toi seul la gloire et la louange, au siècle des siècles.
Amen !

Friday, April 27, 2012

L’HOMME DE DIEU ET LES AUTRES


Le politicien et l’homme de Dieu : des voix et La Voix
Le politicien parle au peuple pour obtenir ses voix, l’homme de Dieu parle au peuple parce qu’il a entendu la Voix de Dieu. Le premier cherche à recueillir DES voix, le second a déjà accueilli LA Voix.
Oh, quelle est douce et rassurante cette divine voix ! Je ne la changerai contre aucune autre voix. Cependant, aussi douce soit-elle, elle est puissante, majestueuse. Elle brise les cèdres du Liban. Elle fait jaillir des flammes de feu. Elle fait trembler le désert. Elle fait enfanter les biches… Bref, cette Voix peut tout créer et tout transformer. (Ps 29)

Le journaliste et l’homme de Dieu : des mauvaises nouvelles et La Bonne Nouvelle
Le journaliste, sa profession est d’annoncer les mauvaises nouvelles.
L’homme de Dieu, sa vocation est d’annoncer la Bonne Nouvelle : le salut en Jésus-Christ, crucifié et ressuscité, et qui revient bientôt pour que ses élus règnent avec Lui. Ineffable expérience, glorieuse espérance !

Monday, April 09, 2012

THE MOST IMPORTANT THINGS IN LIFE / LES CHOSES LES PLUS IMPORTANTES DANS LA VIE


THE MOST IMPORTANT THINGS IN LIFE

To know God or to be known by God
I am so glad that God knows me. Because you see, in life, the most important thing is not who you know, but who knows you. You boast to know the King, but does the King know you. Can he say, “Oh, yes. I know this person; he/she is my friend”? In Genesis 18:17 God said of Abraham, “Shall I hide from Abraham what I am doing?” Can God say the same thing of you, because you are his/her friend? Or will he say, “I do not know you” (Matthew 25:12), or “I never knew you” (Matthew 7:23)? But know that if you love God, you are known by Him (1 Corinthians 8:2; 13:2).

To say and do, or to be
It is not so much what you say or do which is important, but who you are. Nonetheless, it is clear that who you are will determine what you say and do. If you are good, you can only say and do good things. And, if you are bad, you can only say and do bad things. According to the Bible, our words and our deeds are valuable only when they are motivated by love; otherwise, they are useless (1 Corinthians 13:1-3 and Matthew 7:15-20).

To react and/or to act
Sometimes to react is good. That shows that we care and are sympathetic. It is human and praiseworthy. However, in some circumstances, it is better to act than to react. To react is simply evidence that we are late, we have misread or misinterpreted the situation, and have missed an opportunity to lead the way, to show the example by taking the necessary initiative. What shall I do? I will act being alert to seize every single opportunity. And I will also react as a Good Samaritan to show my love and sympathy (Ephesians 5:15-16; Colossians 4:5 and Luke 10:25-37).

---(All Scripture quotations from the New King James Version)

***

LES CHOSES LES PLUS IMPORTANTES DANS LA VIE

Connaître Dieu ou Être connu de Dieu
Je suis tellement content que Dieu me connaisse. Car, voyez-vous, dans la vie, le plus important ce n’est pas qui vous connaissez, mais qui vous connaît. Vous vous vantez de connaître le Roi, mais est-ce que Lui, Il vous connaît. Peut-Il dire : « Oh, oui. Je connais cette personne, c’est mon ami(e) » ? Dans Genèse 18:17, Dieu dit d’Abraham : « Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire ? » Dieu peut-il dire la même chose de vous, parce que vous êtes son ami(e) ? Ou bien dira-t-il : « Je ne vous connais pas » (Matthieu 25:12), ou encore : « Je ne vous ai jamais connus » (Matthieu 7:23) ? Sachez, toutefois, que si vous aimez Dieu, vous êtes connu de Lui (1 Corinthiens 8:2; 13:2).

Dire et faire, ou Être
Ce n’est pas tant ce que vous dites ou faites qui est important, mais qui vous êtes. Néanmoins, il est clair que qui vous êtes déterminera ce que vous dites ou faites. Si vous êtes bon, vous ne pouvez dire et faire que de bonnes choses. Par contre, si vous êtes mauvais, vous ne pouvez dire et faire que de mauvaises choses. D’après la Bible, nos paroles et nos actes n’ont de la valeur que lorsqu’elles sont motivées par l’amour; autrement, elles sont nulles (1 Corinthiens 13:1-3 et Matthieu 7:15-20).

Réagir et/ou agir
Parfois c’est bien de réagir. Cela montre que nous sympathisons et que nous sommes solidaires. C’est humain et louable. Par contre, en certaines circonstances, il est préférable d’agir plutôt que de réagir. Réagir est alors simplement la preuve que nous sommes en retard, que nous avons mal lu et interprété la situation, et que nous avons raté une occasion de montrer la voie, d’être un exemple en prenant l’initiative nécessaire. Que ferai-je ? J’agirai en étant attentif pour saisir au bond chaque occasion favorable. Et je réagirai également en tant que bon Samaritain pour montrer ma solidarité (Ephésiens 5:15-16; Colossiens 4:5 et Luc 10:25-37).

---(Toutes les citations sont tirées de la version Louis Segond)